Publié le
Vendredi 8 février 2013

Le désherbage chimique n'exclut pas le binage

La campagne 2012 a été difficile pour le maïs dès l'implantation. Le manque d'eau a inquiété jusqu'au début du mois d'avril, moment où la pluie est revenue durablement, retardant les semis et rendant compliqué le désherbage, qu'il soit mécanique ou chimique. Pour la campagne 2013, Bayer Crop Science présente un nouveau produit : Adengo. Il a déjà été testé par Arvalis. Association de deux matières actives avec un phytoprotecteur, c'est un produit racinaire utilisable à la dose homologuée de 2 l/ha, en pré et post-levée précoce (avant trois feuilles) du maïs. Doué d'une efficacité sur dicots et graminées, son point fort est son efficacité sur renouées persicaires et renouées des oiseaux. Par contre, il est insuffisant contre les graminées. Il faudra le renforcer avec un anti-graminée pour obtenir une efficacité suffisante. C'est un produit racinaire, son action est donc pénalisée en conditions sèches. Par ailleurs, le système du phytoprotecteur pour garantir l'innocuité sur le maïs a ses limites ; le produit doit être utilisé à un stade jeune du maïs et plutôt en conditions poussantes.


L'acétochlore retiré
du marché



C'est la dernière campagne pour l'acétochlore, matière active présente dans les produits Trophée (Dow AgroSciences) et Harness microtech (Monsanto). Ces produits utilisés en pré-levée comme anti-graminées avaient aussi une action anti-dicots. Ils ne seront plus en vente à partir du 28 février mais pourront être utilisés une dernière fois cette année. Il existe cependant des solutions de remplacement.


Sur le plan stratégique, les graminées sont mieux maîtrisées par les traitements en pré-levée et les dicots, par les traitements en post-levée, sans exclure l'intérêt du binage dont on est sûr qu'il n'a aucune phytotoxicité sur la culture. Les produits sont d'autant plus sélectifs qu'ils sont utilisés plus précocement. De ce fait, le liseron qui lève tard, reste l'adventice difficile. Une stratégie en deux passages avec 2/3 de dose au premier passage et 1/3 au deuxième, permet de garder une assez bonne sélectivité.


Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche