Publié le
Vendredi 28 août 2020

Le concours d'Evron maintenu mais réservé aux pros

Le concours et les ventes d’animaux de boucherie vont bien avoir lieu vendredi 4 septembre. Mais le festival n’attribuera pas de prix d’ensemble, n’accueillera pas le grand public et ne proposera donc pas son défilé des animaux primés.
Le concours et les ventes d’animaux de boucherie vont bien avoir lieu vendredi 4 septembre. Mais le festival n’attribuera pas de prix d’ensemble, n’accueillera pas le grand public et ne proposera donc pas son défilé des animaux primés.

Les organisateurs du Festival de la viande ont décidé de maintenir la 55e édition. Mais vendredi 4 septembre, seul le classement des animaux de boucherie et les ventes pourront avoir lieu. Le grand public ne sera pas accepté sur les lieux.

Le Festival de la viande d'Evron délaisse les habits de fête, cette année. Et le port du masque sera obligatoire. Les organisateurs ont voulu apporter des garanties à l'Etat pour pouvoir maintenir la vente des animaux présentés. Il n'y aura ni foire commerciale, ni public autorisé. L'édition 2020 se concentre sur une seule journée, celle du vendredi. “C'est la journée des classements. On sera le 4 septembre. Le travail et l'école auront repris, cela limitera le nombre de visiteurs”, souligne le président Jean-Yves Renard. “Il pourrait peut-être même y avoir les départs [des bétaillères] avant 19h00.”

La buvette, elle aussi, est maintenue. On y scelle parfois les prix de vente. “Mais il ne faudra pas rester autour. Une fois commandé, il faudra aller consommer plus loin.”

“Chaque élevage représenté au minimum du minimum”

Ne seront autorisés sur le champ de foire que les professionnels: “Les éleveurs, les acheteurs, les bouchers...” Le jury pourra être composé de ses habituels membres belges. En revanche, “la famille, les copains qui viennent donner un coup de main, les lycéens qui aident les autres années pour les soins aux animaux sont invités à ne pas se déplacer... Chaque élevage devra être représenté au minimum du minimum.” Les ensilages en cours devraient limiter la présence d'éleveurs non exposants, se rassure le président.

On compte autant d'inscrits que l'an dernier, avec 135 élevages, mais 70 animaux en moins, soit 396 au total.

“Les prix de l'an dernier reconduits”

Aux quatre coins de la France, les concours d'animaux de boucherie sont jusqu'ici maintenus. Leur fonction commerciale a prévalu - les éleveurs s'y déplacent en espérant des plus-values.

A Saulieu (21), à Saint-Léonard du Noblat (87), “les prix de l’an dernier ont été reconduits”, indique Jean-Yves Renard, également président de la fédération nationale des concours d’animaux de boucherie. Cette semaine, Forge-les-Eaux (76) et Sancoins (18) devaient se tenir à leur tour. Tous ces événements se limitent à une seule journée; certains, comme Saulieu, ont même changé de dates, afin de privilégier une organisation en fin de semaine et dissuader les traditionnels curieux du week-end.

“C’est sûr, c’est moins festif, concède Jean-Yves Renard. On se retrouve plus dans une ambiance de foirail ou de marchés aux bestiaux.” Mais cette ambiance très professionnelle apporte aussi des garanties futures à l'Etat. Le Festival d'Evron veut se montrer “bon élève”. Le respect des mesures imposées “conditionne l’organisation ou non du concours de Noël”.

Frédéric Gérard
À noter

Les différentes races allaitantes présenteront des reproducteurs: 40 Charolais, 17 Rouges des prés, 7 Saosnoises, 2 Blanc bleu, 5 Limousines, Parthenaises, ainsi que 70 ovins Bleus du Maine

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche