Publié le
Vendredi 13 décembre 2013

Le blé s’ouvre une fenêtre à l’export vers les pays tiers

“Il y a une fenêtre de tir pour le blé français à l’export”, a déclaré suite au Conseil spécialisé Céréales de FranceAgriMer le 11 décembre son président Rémi Haquin.

L’établissement national révise à la hausse ses estimations de ventes sur le marché mondial, portées à 11,8 Mt de blé tendre (11,2 Mt prévues le mois dernier). “Janvier et février seront cruciaux pour réaliser l’objectif d’export pays tiers”, a souligné la chef de l’unité Grandes cultures Olivia Le Lamer. 

“La concurrence est empêtrée dans des problèmes logistiques, au Canada et aux Etats-Unis. Le blé français doit se placer, ce sera plus compliqué au printemps.” Déjà, les embarquements depuis les ports français vers les pays tiers montrent une bonne dynamique, avec une accélération entre les 3,9 Mt de blé tendre au 1er décembre et les 4,2 Mt au 6  décembre. 
Les premières ventes à destination de l’Egypte ont été conclues lors de la deuxième quinzaine de novembre. “Il faut, en deux mois, consolider le débouché égyptien et poursuivre la dynamique sur les autres marchés”, a insisté Olivia Le Lamer, faisant part d’une prudence de FranceAgriMer sur l’objectif d’export pays tiers, en comparaison des 12,4 à 12,5 Mt visés par les opérateurs. “A 11,8 Mt, la logistique portuaire peut suivre”, a assuré Rémi Haquin, rappelant la campagne 2010-2011 et ses 12,9 Mt de blé tendre vendues à l’international.

Voir plus

Le journal
22 mai 2020 - N° 21
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche