Publié le
Vendredi 31 juillet 2015

A Laval, le grand rassemblement

Les images des centaines de tracteurs ont fait le tour des médias. Mais les manifestants retiendront sûrement aussi ce moment où ils ont scandé “Tous ensemble !” en se tenant les épaules. Un moment rarement vécu dans une manifestation agricole.
Les images des centaines de tracteurs ont fait le tour des médias. Mais les manifestants retiendront sûrement aussi ce moment où ils ont scandé “Tous ensemble !” en se tenant les épaules. Un moment rarement vécu dans une manifestation agricole.

Lundi 27  juillet, FDSEA et JA ont organisé un rassemblement d’ampleur, à Laval, siège de Lactalis. Bloquant l’autoroute et une partie de la ville.

Combien de tracteurs ? 400 ? 500 ? En tout cas beaucoup, surtout si on ajoute les remorques. Et suffisamment pour dire qu’il s’agit “d’un moment historique”selon Florence Désillière, la présidente de la chambre d’agriculture de la Mayenne.="text-align:>

Lundi, cette action initiée par les FDSEA-JA53 soutenue par les collègues proches de Basse-Normandie et de Bretagne a marqué par son ampleur. A 10h, les premiers tracteurs se rassemblent à Vaiges, entrent sur l’autoroute A81 en direction de la Gravelle. Au fur et à mesure, à Louverné, Changé, puis la Gravelle d’autres tracteurs viennent gonfler le cortège. Tous reprennent la direction de Laval pour arriver en début d’après-midi au fameux, et symbolique “rond-point de Lactalis”. Les centaines de véhicules se positionnent tout autour, sur les accès de la rocade, et ceux de l’usine Lactalis.

Pendant ce temps, à deux pas de là, une table ronde se déroule à la chambre d’Agriculture. Les syndicalistes (y compris ceux de la Manche et de la FRSEA Bretagne, et Christiane Lambert, la vice-présidente de la FNSEA) y ont “convié” les parlementaires locaux, mais surtout les représentants de grandes surfaces du département, et les principaux industriels : Lactalis, Socopa, Sodiaal, Elivia, etc. “Il y a entre eux un jeu de poker menteur. Ils se renvoient la balle”expliquait vendredi Florent Renaudier, responsable Lait de la FDSEA.Avec quelques tracteurs, il bloquait l’usine Célia (Lactalis) pour convaincre l’industriel de participer aux discussions du lundi. “Nous voulons discuter entre gens civilisés.”Une réunion pour tenter d’y voir plus clair, avec tous les acteurs.

“Tous ensemble !”


Sur l’immense rond-point, environ un millier de manifestants ont monté leur camp. Les tracteurs paralysent la zone. Certains arrivent encore à 16h (de la Manche). Un générateur alimente les micros. Une remorque podium a été placée, prise d’assaut par les caméras, pour le point de vue. Les médias nationaux se sont déplacés. Pour le spectacle, ils ne sont pas déçus.

Aux côtés des éleveurs, des représentants et salariés d’OPA, quelques élus, des candidats en campagne (Cécile Bayle de Jessé, de Debout la France). Les entrepreneurs de travaux agricoles sont venus avec leur matériel, dans le convoi. “C’est aussi notre avenir qui est en jeu. Les agriculteurs nous font vivre” témoigne Marie-Christine Lemaitre, présidente de la fédération régionale. “Nous voulons faire voir à tous que le milieu agricole est soudé.” Sur ce point, le pari est réussi. A l’issue de la journée, on assiste à une scène rare : à l’invitation de Philippe Jehan, président de la FDSEA 53, tous les manifestants se tiennent les épaules. Puis, l’un lance : “Tous ensemble ! Tous ensemble !” repris en chœur.

Pas de révélation fracassante à l’issue de la table ronde. “Des annonces, ce soir, il n’y en aura sans doute pas” lâche Sébastien Amand, président de la FDSEA 50. Ils auront au moins eu une confirmation de ce qui a été annoncé au niveau national. Maintenant, ils annoncent maintenir la pression pour s’assurer que les engagements seront tenus.

En partant, les agriculteurs vident leurs remorques et incendient les pneus qui dégagent d’immenses nuages de fumée noire. Sur le retour, certains agriculteurs n’en restent pas là. A Evron, la nuit, ils déversent des déchets aux abords des GMS et des industries.

Rémi Hagel



="text-align:>

Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
30 octobre 2020 - N° 44
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche