Publié le
Vendredi 8 mars 2013

La vente de taureaux au Domaine des rues jugée “encourageante”

Cinquante-quatre jeunes taureaux étaient proposés à la vente de printemps d’Elevage conseil Loire Anjou, mercredi 6 mars au Domaine des Rues de Chenillé-Changé (Maine-et-Loire). Un effectif supérieur aux précédentes ventes, habituellement une quarantaine d'animaux sont proposés. Toutes races confondues, 14 ventes ont été conclues (26 % des taureaux présentés). “Au-delà de 25 %, on estime que c'est une vente correcte”, se rassure le principal organisateur Jean-Luc Besson.
C’est la première fois que la vente de printemps de jeunes reproducteurs, qui se tenait jusque-là à Cholet, était organisée dans le fief de la race Rouge des Prés. Elevage conseil Loire Anjou, né il y a moins d'un an de la fusion des contrôles de performance de Maine-et-Loire et Loire-Atlantique, souhaitait recentrer le lieu de vente afin d'attirer de nouveaux acheteurs. “On est bien sûr le public que l'on visait, se félicite Jean-Luc Besson­. Beaucoup de gens venaient de Nord-Maine-et-Loire, mais aussi de Mayenne”. “Au-delà de 60 ou 70 kilomètres, les éleveurs ont plus de mal à se déplacer”, complète Dominique Davy, président adjoint d'Elevage Conseil Loire Anjou.


Opération reconduite



Autre point de satisfaction, le site, qui pourrait accueillir jusqu'à 70 animaux maximum, est adapté à un tel événement. Il est plus convivial que le parc des prairies de Cholet et plus agréable en raison des moindres courants d'air. La vente était accompagnée d'animations explicatives sur le choix des reproducteurs, autour d'un ring. Une initiative appréciée des éleveurs, et qui sera reconduite.


La prochaine vente de printemps devrait donc se tenir de nouveau au Domaine des Rues. La vente d'automne, elle, restera à Cholet. De plus, les organisateurs pensent à proposer parallèlement à celle de Cholet, une autre vente d'automne de reproducteurs, à Châteaubriant (Loire-Atlantique), pour viser un public d'acheteurs de Loire-Atlantique, Sud-Mayenne et Nord-Anjou. Restera toutefois à convaincre les éventuels réticents.


Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche