Publié le
Vendredi 28 juin 2013

La protéine coûte cher dans la ration

La France ne produit qu'environ 50 % de ses besoins en protéines pour les aliments destinés aux bovins et aux porcs. De loin la première consommée, le soja provient surtout du Brésil et d’Argentine, et des Etats-Unis. De plus, la demande mondiale ne cesse d'augmenter du fait de la pression chinoise. 
Les élevages de l'Ouest sont donc confrontés à de fortes tensions sur les marchés et s'arrachent les cheveux en voyant leur coût alimentaire augmenter. “La première source de protéine, c'est celle qu'on produit chez soi” aurait dit M. de la Pallice. Légumineuses (luzerne et lupin), protéagineux (colza) et prairies sont trop souvent l'apanage de quelques agriculteurs innovants, alors que des solutions techniques validées sont applicables à une plus grande échelle. 
Au sein du réseau européen des régions, la Bretagne et les Pays de la Loire pilotent le projet d'un plan de production de protéines végétales, dans le cadre d'un Plan européen d'innovation. Cet enjeu majeur pour l'avenir de notre agriculture nécessite la mobilisation de tous.


Christian Evon

Christian Evon

Voir plus

Le journal
10 juillet 2020 - N° 28
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche