Publié le
Jeudi 30 juillet 2020

La Coordination rurale sollicite des caissons pour l'abattage d'urgence

La Coordination rurale demande aux abattoirs de s’équiper de ce genre de caissons pour éviter les pertes causées par des animaux accidentés. Ici, l’association Aalvie, en Loire-Atlantique, met en place une filière autour de l’abattage à la ferme.
La Coordination rurale demande aux abattoirs de s’équiper de ce genre de caissons pour éviter les pertes causées par des animaux accidentés. Ici, l’association Aalvie, en Loire-Atlantique, met en place une filière autour de l’abattage à la ferme.
Article réservé aux abonnés

Le syndicat a écrit aux abattoirs de la région pour les inciter à se doter de caissons d'abattage à la ferme. Un outil qui doit rester “une solution d'urgence” insiste le président de la CR des Pays de la Loire.

Il est urgent qu'une solution viable soit donnée aux éleveurs pour l'abattage des bovins non transportables, au niveau sanitaire, technique et économique”, plaide Pascal Aubry, président de la Coordination rurale des Pays de la Loire (CRPL).

Début juillet, la CRPL a envoyé un courrier à tous les abattoirs de la région pour les inciter à se doter de caissons d'abattage à la ferme. “Cela représente un investissement de 10 000 euros à 15 000 euros, mais...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 31 juillet 2020 - N° 31
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
7 août 2020 - N° 32
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche