Publié le
Jeudi 21 décembre 2017

La Coordination Rurale dénonce le foie gras importé

Cinq militants de la Coordination rurale des Pays-de-la-Loire ont procédé à une opération de “stickage” de foie gras d’importation à l’hypermarché Leclerc d’Angers, jeudi 21 décembre. Peu avant dans la journée, ils étaient allés discrètement visiter cinq autres grandes surfaces de l'agglomération pour évaluer le volume de produits importés dans les rayons. L’action était organisée "en signe de solidarité avec les producteurs de foie gras du Sud-Ouest"
Ils n’ont identifié aucune irrégularité, mais sur les blocs de foie gras à bas prix, des étiquettes trop imprécises mentionnant la simple provenance "Union européenne". "On n’est pas venu pour vous jeter la pierre, on fait cela pour ne plus trouver ces produits dans vos rayons l’année prochaine", a expliqué Catherine Laillé, secrétaire générale de la Coordination rurale et présidente du syndicat en Loire-Atlantique. Une proposition qui ne semble pas avoir convaincu le responsable du rayon frais du magasin Leclerc Guillaume Rabouin : "Moi si demain on me propose des produits à bas prix je continuerai à en acheter, il en faut pour tout le monde, je suis obligé d’avoir des prix dans mes rayons", a-t-il répondu avant de suggérer aux éleveurs d’aller "plutôt visiter les abattoirs".
"Dites à Michel-Edouard que c’est le champion des produits importés", a lancé le militant mayennais Yves Gigon avant de préciser : "Nous on en crève, des importations à bas prix." 
Antoine Humeau


Antoine Humeau

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche