Publié le
Vendredi 15 mai 2020

La conservation des sols sous la houlette de la fertilité

Intermédiaire entre le test bêche et le profil cultural, le profil 3D permet d’observer la structure et l’enracinement jusque dans les horizons profonds.
Intermédiaire entre le test bêche et le profil cultural, le profil 3D permet d’observer la structure et l’enracinement jusque dans les horizons profonds.
Article réservé aux abonnés

Pratiquer l’agriculture de conservation ne s’improvise pas du jour au lendemain. Avant d’implanter toutes les cultures en semis direct, l’étape incontournable est de vérifier la fertilité des sols.

Avant de se lancer en semis direct, la grande étape est d’observer son sol pour en vérifier la fertilité”, prévient Denis Piron, conseiller en pédologie à la chambre d’agriculture des Pays de la Loire. Adopter l’agriculture de conservation des sols, c’est aussi “repenser sa rotation, bien choisir ses couverts et concevoir un nouveau système de cultures”.

La fertilité du sol repose sur trois piliers. D’abord la fertilité chimique que l’on approche via les analyses de sol au laboratoire. Ensuite, la fertilité physique est liée à la texture (sable,...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 15 mai 2020 - N° 20
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
29 mai 2020 - N° 22
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche