Publié le
Vendredi 3 juillet 2015

La clim’, c’est bien, mais l’eau c’est vital !

La chaleur affecte aussi les hommes. Bien sûr, pour les chauffeurs de machines comme pour tout un chacun, les conseils de boire, et sans attendre d’avoir soif, sont de mise. Dans les conseils transmis aux adhérents EDT Pays-de-la-Loire, pour les salariés, on ajoute : “Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour. Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool”.”
Pour les moissons, les chauffeurs sont peu touchés car aujourd’hui, la plupart des moissonneuses-batteuses sont climatisées et confortables, sans poussière. S’il y a un risque, c’est celui d’une diminution de la vigilance après des heures de travail.
Les coups de chaud sont plus à redouter pour le pressage qui suit : “Pour le chauffeur, c’est plus dur. Le tracteur peut être moins bien équipé, et tu peux rester tout seul toute la journée, contrairement au battage où il y a toujours du monde à circuler” observe Hervé Masserot de la FDCuma 53. “Si tu n’amènes pas ta glacière...” tu risques gros !

Voir plus

Le journal
22 mai 2020 - N° 21
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche