Publié le
Vendredi 15 mai 2020

“Je pousse un cri d’alarme. L’abattoir doit trouver des solutions !”

Mickaël Croiseau est président de BFM depuis sept ans, et éleveur sarthois de Charolaises.
Mickaël Croiseau est président de BFM depuis sept ans, et éleveur sarthois de Charolaises.
Article réservé aux abonnés

Mickaël Croiseau est président de BFM depuis sept ans, et éleveur sarthois de Charolaises. Il est en colère contre l’abattoir qui n’a trouvé aucune solution pour l’accord pourtant ancien, “steak haché” concernant 20 vaches charolaises par semaine, débouché à l’arrêt total depuis le début du confinement.

Bœuf fermier du Maine a plusieurs segments de valorisation dont la filière cheville traditionnelle avec les boucheries qui ont su bien valoriser notre qualité depuis le début du confinement et les GMS, plutôt en développement” explique Mickaël Croiseau. Le nouvel accord qu’il...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 15 mai 2020 - N° 20
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
29 mai 2020 - N° 22
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche