Publié le
Vendredi 10 mars 2017

Ipem : des économies sur l’insémination et les doses

Les éleveurs qui inséminent eux-mêmes économisent 4 à 5 euros/1000 l. (photo Ipem)
Les éleveurs qui inséminent eux-mêmes économisent 4 à 5 euros/1000 l. (photo Ipem)

En Mayenne, l’association des éleveurs inséminateurs de la Mayenne poursuit son développement. Depuis cette année, elle intervient dans le Certificat de Spécialisation Lait du CFPPA.

Insémination par l’éleveur en Mayenne (Ipem) compte quelque 80 adhérents. Plus de 300 éleveurs ont été formés depuis sa création il y a douze ans, mais avec la crise laitière, les arguments de l’association intéressent de plus en plus. Trente-six personnes ont été formées à l’insémination des vaches laitières l’an dernier. La Mayenne arrive en 3e place des départements inséminateurs derrière le Maine-et-Loire et l‘Ille-et-Vilaine (qui ont démarré il y a plus de trente ans).

Les arguments de l’Ipem sont de deux ordres : une économie sur les charges de 4 à 5 euros/1000 l et une meilleure organisation du travail. On réalise l’insémination au moment opportun, sans avoir à attendre l’inséminateur. Ce réflexe devient encore plus présent avec la multiplication des robots et outils de détection qui révèlent les périodes optimales pour inséminer.

Plus implantée dans le sud du département au départ, l’Ipem s’étend dans le nord-ouest. “Avant de se lancer, l’éleveur a besoin de se rassurer, souvent grâce à un voisin. Si on touche un leader, cela fait tache d’huile, à travers les groupes de progrès auxquels il peut appartenir par exemple” décrit Loïc Leduby, le président de l’association, qui tenait son assemblée générale à Laval le 2  mars.

Rémi Hagel

Pour en savoir plus

https ://www.facebook.com/IPEM53/

BDM : http://www.nutritionniste-ruminant.fr

="margin-left:>
Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche