Publié le
Vendredi 4 novembre 2016

Ils font pousser l'herbe pour repousser leurs dettes

Toujours un pied en Sarthe, Stéphane Le Foll a visité deux fermes pour mettre en avant l'agroécologie. A l'EARL du Logis, le changement de pratique a permis aux éleveurs de se relever.

On avait l'intuition que nos actions étaient positives. On l'a prouvé !” explique Mathieu Chartier, salarié du Civam Agriculture durable 72. Rien de tel qu'un exemple réel pour s'en rendre compte. Stéphane Le Foll s'est rendu vendredi 28 octobre à Auvers-sous-Montfaucon (Sarthe), chez Marie-Yvonne et Frédéric Lethuillier (1). Ce couple en difficulté a changé son système, après avoir été soutenu par Solidarité paysans. En lien avec le Civam, ces agriculteurs ont troqué le maïs soja contre des prairies, et ça a marché. “Avec le maïs, il faut acheter les semences, l'azote minéral, tandis qu'avec les prairies, on renouvelle les semences tous les huit ans, il n'y a pas besoin de traitements phyto et le trèfle capte l'azote de l'air” rappelle Etienne Choisy, technicien du Civam. Après deux années, ces deux éleveurs sortent des difficultés financières (le tableau rend compte de l'évolution des charges).

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche