Publié le
Vendredi 10 juillet 2020

Haies et cours d’eau : le confinement a été néfaste

La fédération qui regroupe des associations environnementalistes, écologistes ou de protection des riverains, FE53, s’alarme : le confinement aurait privilégié des atteintes à l’environnement. L’usage des pesticides aurait ainsi été facilité. Les “chartes d’utilisateurs” de phytos ont été actées dans plusieurs départements. En Mayenne, le préfet n’a pas encore donné sa réponse au porteur de la charte (la Chambre). “Ni FE53, ni MNE, les associations agréées, n’ont été consultées...”

Dans l’état actuel du texte, “ce dispositif paraît insuffisant”. Trois points notamment interrogent FE53 : l’information auprès du public, la réduction envisagée des distances (zone de non-traitement) en cas de présence d’une haie — “Il faudrait déjà définir ce qu’est une haie!” — et des notions jugées “floues” pour réduire la réglementation de 2018 sur les ZNT.

Deux autres dossiers font l’objet d’un suivi particulier : l’usine Poultry Feed Company (PFC), filiale du groupe LDC, à Vaiges, et la destruction des haies. “Des signalements fréquents — un cas tous les deux jours ! — nous font penser que certains ont profité du confinement pour abattre des haies. Dernier en cours : un agriculteur a passé du glypho sur deux-trois mètres de haut.”

PFC : opposition continue à un projet qui avance

Quant à PFC, les récriminations sont surtout liées à l’implantation du site. “Sur le fond, l’outil participe quelque part à l’économie circulaire, il valorisera des déchets. Mais pour ce projet, on prélève encore des terres agricoles (environ 12 ha), et on craint des conflits d’usage autour de l’eau : le bassin de la Vaige ne pourra pas fournir les besoins de l’usine (70 000 m3 d’eau).” Et les restrictions pour sécheresse n’y changeront rien.

Autre élément surprenant, pour FE53 : “Miracle du confinement ! Après avoir obtenu l’autorisation d’exploiter le 2 mars, le chantier a été lancé, et ne s’est pas arrêté (seulement deux jours !). Alors que les procédures environnementales ont été gelées...” FE53 est en attente de réponse du recours envoyé au préfet.

FG

Voir plus

Le journal
27 novembre 2020 - N° 48
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche