Publié le
Vendredi 19 février 2016

Foirail de Laval : “Les gars veulent revenir"

Mardi matin, était-ce le dernier jour d’activité du foirail, transformé en centre d’allotement ? Pas si sûr...
Mardi matin, était-ce le dernier jour d’activité du foirail, transformé en centre d’allotement ? Pas si sûr...

Mardi, vers 9  heures, les derniers bovins sont chargés dans les bétaillères. Il devrait s’agir des derniers animaux censés devoir quitter le marché aux bestiaux de Laval. L’agglo a en effet voté la reprise du terrain et le démontage de la structure, le 31  décembre. Malgré tout, ce 16  février, on semble loin de la der des ders pour le foirail, après quarante ans de service.

“Les gars veulent revenir”, confie Jean-Paul Weber aux termes des échanges. Le président du syndicat de négociants explique chercher un nouveau point de chute. Le plus simple, selon lui : “Une autorisation temporaire d’activité, jusqu’à la fin de l’année… Cela ne leur coûte rien…” à l’agglo. Les utilisateurs paient le fonctionnement.

Aux alentours, le marché de Fougères devrait aussi fermer, le parc de Château-Gontier va être en travaux, et les discussions avec Evron restaient au point mort, en milieu de semaine.

Mardi, une centaine de bovins ont été commercialisés à Laval. “C’est normal. février et mars, c’est toujours plus calme…”


Frédéric Gérard




Frédéric Gérard

Voir plus

Le journal
31 juillet 2020 - N° 31
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche