Publié le
Jeudi 16 avril 2020

Face au confinement, un foisonnement d'idées pour réinventer les circuits courts

Parmi les lieux où les maraîchers viennent vendre leurs produits à Angers dans le cadre de l'opération “Adopte un maraîcher”, le bar à vins Barco vino, sur une péniche.
Parmi les lieux où les maraîchers viennent vendre leurs produits à Angers dans le cadre de l'opération “Adopte un maraîcher”, le bar à vins Barco vino, sur une péniche.
Article réservé aux abonnés

Création de drive associatifs, paniers précommandés à la ferme ou salons de coiffure transformés en point relais, les initiatives foisonnent localement pour continuer à écouler les produits, alors que les grands marchés de plein air sont fermés et que l’approvisionnement des cantines a été stoppé net.

Il y a d’abord eu l’opération “Adopte un maraîcher”, à l’initiative de la municipalité d’Angers, dès le 27 mars dernier, après l’annonce du préfet de fermer les marchés. La mairie a contacté des commerçants pour leur proposer d’ouvrir leur commerce une fois par semaine, quelques heures, pour accueillir un producteur de fruits ou légumes. Aujourd’hui, ils sont plus d’une trentaine à vendre leurs produits dans des bars – PMU, salons de coiffure ou restaurants. La ville d’Avrillé, juste à côté, a suivi le mouvement. A Château-Gontier, le marché hebdomadaire étant fermé, la municipalité a remplacé...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 17 avril 2020 - N° 16
(Version numérique 0 €)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
27 novembre 2020 - N° 48
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche