Publié le
Vendredi 31 mai 2013

Evolution se tourne vers les contrôles laitiers

Dévoilée le 13 décembre dernier, l'Union de coopératives Evolution est née juridiquement le 1er janvier.

Amélis, Génoé et Urcéo mettent en commun leurs moyens sur la Recherche et développement, et pour exporter. “Nous ne pouvions investir séparément dans ces domaines” explique le président Jean-Pierre Mourocq. La plateforme de sexage des semences de Saint-Aubin-du-Cormier a été la première réalisation concrète de cette union. Evolution veut développer ses marchés à l'international. Là aussi, “nos entreprises étaient trop petites, pas assez organisées pour cela” justifie le directeur Thierry Simon. “Ce n'est pas une fin en soi, mais un moyen d'assurer des revenus. C'est là qu'on a le plus de potentiel de progrès, avec la hausse de la production laitière dans le monde.” Sur nos territoires, la prochaine étape pourrait être un rapprochement avec les contrôles de performance. “La frontière entre nos métiers n'est plus aussi nette. Il est nécessaire d'envisager les modalités de collaboration entre nous” lance le directeur.

Voir plus

Le journal
22 mai 2020 - N° 21
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche