Publié le
Vendredi 5 juin 2020

Ergot et datura, une question de santé

L’ingestion d’ergot conduit à une nécrose des pieds et des mains allant jusqu’à la perte des membres gangrenés.
L’ingestion d’ergot conduit à une nécrose des pieds et des mains allant jusqu’à la perte des membres gangrenés.
Article réservé aux abonnés

Ergot du seigle et datura, deux menaces qui planent pour la qualité sanitaire des récoltes. Les normes sont strictes en matière de seuil maximal dans l’alimentation humaine et animale, ces deux plantes contenant des alcaloïdes très toxiques. Le point avec Arvalis.

L’ergot du seigle et le datura sont problématiques car ils contiennent des alcaloïdes toxiques pour les hommes et les animaux. Quand la dose aiguë de référence (1) est de 8 μg d’alacloïde/kg de poids corporel pour le déoxynivalénol (fusariotoxine DON), elle est de 1 μg/kg pour l’ergot (8 fois plus faible) et de 0,016 μg/kg pour le datura (500 fois plus toxique).

La réglementation fixe le seuil maximal autorisé dans l’alimentation...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 5 juin 2020 - N° 23
(Version numérique 1,90 €)
Déjà abonné ?Se connecter

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche