Publié le
Vendredi 29 novembre 2019

Encore plus de 300 bovins pour Noël à Evron

Ce premier samedi de décembre, pour les éleveurs habitués d’Evron, c’est un peu le matin de Noël pour les enfants qui guettent au pied du sapin… A la venue des fêtes de fin d’année, les animaux de boucherie sont recherchés et globalement, les prix sont plus attractifs qu’en septembre, lors du Festival de la viande — ils sont moins nombreux aussi.

Pour ce 7 décembre, 149 éleveurs ont inscrit 308 bovins, dont 71 sont labellisés (BFM, Blason prestige, Bœuf blond d’Aquitaine, Bleu Blanc Cœur, AOC Maine Anjou, etc.). Les vaches (112 bêtes) sont toujours plus nombreuses, les bœufs (77) eux sont moins présents. Notons les 17 Parthenaises qui seront en section raciale ; elles n'ont jamais été autant.

Si les Mayennais sont un tiers de moins qu’il y a dix ans, les Sarthois restent au même degré de présence : cette année, pour la première fois, les éleveurs sarthois (45) représenteront même plus de la moitié du nombre de participants mayennais (86).

Dernier au calendrier

Cette année, le concours de Noël d’Evron arrive en queue de peloton : les ventes auront déjà eu lieu à Thorigni, Cholet, Charolles, Parthenay… “C’est un risque d’arriver les derniers. Mais ce ne sont pas tout à fait les mêmes acheteurs”, veut rassurer Jean-Yves Renard, président de l’organisation d’Evron. Durant cette période, “entre 4 000 et 5 000 animaux devraient être vendus sur le territoire. Cela montre l’intérêt pour la viande de bœuf 
de qualité”.

La vente organisée par Seenovia et la chambre d’Agriculture devrait par ailleurs rassembler une vingtaine de reproducteurs.

Frédéric Gérard
Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche