Publié le
Lundi 18 décembre 2017

En Maine-et-Loire, un deuxième élevage touché par le virus H5N3

La présence d’un virus influenza faiblement pathogène de type H5N3 a été détectée dans un élevage de la Renaudière (Sèvremoine), sur l’axe Cholet-Nantes. Les 9 000 dindes adultes devaient être abattues et équarries, conformément au protocole, pour éviter toute propagation. L’élevage a été placé sous surveillance par arrêté préfectoral dès la suspicion jeudi 7 décembre, avant confirmation par les analyses. Toutes les entrées et sorties des animaux et du matériel étaient interdites. Il s’agit d’un virus grippal, contagieux, qui se transmet par voie respiratoire. Une zone de surveillance a aussi été mise en place dans un rayon d’un kilomètre autour de l’exploitation, un périmètre dans lequel on ne compte qu’une seule autre exploitation avicole. Une enquête épidémiologique, en cours, doit permettre de cibler les mesures de surveillance. Des mesures qui pourront être levées 21 jours après la désinfection de l’élevage. C’est la deuxième fois depuis cet été qu’un élevage est touché par le virus H5N3. Le 2 septembre, c’était un élevage de dindes de La Jumellière, à 40 km de distance, qui avait été infecté.

Antoine Humeau

Antoine Humeau

Voir plus

Le journal
3 juillet 2020 - N° 27
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche