Publié le
Vendredi 5 février 2016

En Maine-et-Loire , ils ont fait naître le taureau n°2 de France

Debout à gauche : Helka, sélectionnée pour le prochain concours de Paris. Debout à droite : Vic, sa grand-mère, et mère du taureau Avic-sho.
Debout à gauche : Helka, sélectionnée pour le prochain concours de Paris. Debout à droite : Vic, sa grand-mère, et mère du taureau Avic-sho.

Prim’Holstein France a tenu son assemblée de secteur Pays de la Loire/Poitou-Charentes au Gaec de la Grée du Bois à Saint-Clément-de-la-Place (Maine-et-Loire). L’élevage a fait sa renommée aussi bien par sa génétique que sur les rings de concours. Leur taureau
 Avic-sho est l’un des plus utilisés pour l’insémination.

"C’est exceptionnel !” Philippe Derouet, le technicien Evolution pour le Maine-et-Loire, ne peut qu’être admiratif : le Gaec de la Grée du Bois a donné l’un des taureaux les plus utilisés, Avic-sho, et sa mère, Vic, est toujours en vie, sur l’élevage. Elle atteint les 105 000  kg de lait.

Avic-sho (issu de Vic et Shottle) est le n°2 des taureaux utilisés en France en IA premières. Il compte 9077 filles en production. “C’est l’un des fils les plus complets de Shottle dans le monde. Il séduit par sa morphologie.” Il a débuté sa carrière avant la révolution génomique, mais “il résiste à l’usure du temps”. Il présente l’avantage de très bien féconder, il a un bon taux de réussite en IA premières.

="text-align:>

Rémi Hagel

Retrouvez l'article dans son intégralité dans notre édition du 5 février


Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
2 octobre 2020 - N° 40
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche