Publié le
Mardi 24 mai 2011

On en connaît plus sur les résultats de Lactalis

Contraint par les mesures d'opposition des autorités italiennes, dans le cadre de son OPA sur Parmalat, le groupe Lactalis a publié ses comptes 2010. Instructif.La famille Besnier préfère d'ordinaire rester discrète sur ses résultats, ne publiant que son chiffre d'affaires, qui s'élève à 9,4 milliards d'euros, dont près de 40 % réalisés en France. Mais son OPA hostile sur le groupe italien Parmalat l'a obligé à lever le voile sur ces chiffres qu'elle tenait au secret. Le précieux document à été remis juste avant le week-end à l'autorité italienne des marchés financiers.

Des résultats solides mais sans marge excessive
On apprend ainsi que la marge de l'industriel mayennais est “correcte” mais pas démesurée : de 3 % inférieure à celle de Bel, par exemple. Son bénéfice net est de 308 millions d'euros, pour un résultat brut d'exploitation de 994 millions d'euros.
L'endettement du groupe est assez conséquent, à hauteur de 4,3 milliards d'euros. Ce montant s'explique par les investissements réalisés à l'étranger, une position prise dans l'optique de l'après-quotas. Mais aussi par la prise de participation de 28 % au capital de Parmalat. Le groupe lavallois est principalement implanté en Europe, mais désormais également pour 15 % environ sur les autres continents. Avec le rachat de Parmalat, d'ici juillet, Lactalis deviendrait numéro un mondial des produits laitiers. Son endettement grimperait alors à 7,7 milliards d'euros. Un super-emprunt lui serait alors promis par des groupes bancaires (1). Lactalis, groupe familial non côté, devrait également reverser des actions en bourse de Parmalat pour limiter l'endettement.

Parmalat ne se contente pas de l'offre
Il faudra cependant encore attendre. Si les autorités italiennes ont donné son feu vert après avoir reçu les informations du Français, le conseil d'administration de Parmalat a, lui, rejeté l'offre. Les actionnaires, qui avaient œuvré pour que la société reste sous pavillon italien, ont sans doute estimé, au vu des chiffres fournis, que Lactalis pouvait porter son offre au-dessus des 3,375 milliards d'euros qu'il en a proposé. La filiale italienne de Lactalis (8% du CA; 600 millions de litres de lait) a réalisé, à elle seule, 1,4 milliards de chiffre d'affaires, l'an dernier.

(1) Dans le cadre de cette OPA, la brigade financière a multiplié les perquisitions dans les locaux de plusieurs sociétés de conseils, communication et de banques, pour soupçons de manipulation de cours en bourse et délit d'initié. Dont les sièges italiens de Crédit agricole et de la Société générale, qui avaient permis à Lactalis de s'octoyer 28% du capital de Parmalat, en début d'année.

Voir plus

Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche