Publié le
Lundi 11 février 2019

Elections Chambre : en Sarthe, la nouvelle liste Avenir agricole gagne une élue

Anne-Sophie de Verchère fera son entrée à la prochaine session d’ouverture de la chambre d'agriculture de la Sarthe.
Anne-Sophie de Verchère fera son entrée à la prochaine session d’ouverture de la chambre d'agriculture de la Sarthe.

Que faut-il commenter dans ces élections professionnelles ? Le résultat implacable et sans surprise de l’alliance FDSEA/JA qui remporte le scrutin avec 59,13% des voix ? Ou le chiffre de l’abstention ? Car ce sont bien 1928 petites voix sur 5374 électeurs inscrits qui viennent de donner sa couleur à la prochaine chambre d’Agriculture. “On a atteint un niveau très bas pour des élections de chambre d’Agriculture” déplore Juste Lhuissier, tête de liste de la Coordination rurale. “Il y a du découragement.” Pour Damien Houdebine, de la Confédération paysanne, le constat est amer : “les électeurs ont compris que ni les politiques ni les syndicats ne pouvaient faire bouger les choses. Ce sont les industriels qui dirigent”. Le taux de participation du collège Chef d’exploitation et assimilés est de 37,46% et seulement de 6,38% dans le collège 3A (salariés de la production agricole ). Difficile de parler de légitimité avec de tels chiffres.
Des anomalies dans la distribution des enveloppes
Le déroulement de ces élections interpelle également: des exploitants ont signalé qu’ils n’avaient jamais reçu leur matériel de vote, ou de façon incomplète, sans l’enveloppe retour du bulletin. D’autres, en cessation d’activité, ont reçu le kit des actifs. Certaines enveloppes sont arrivées à destination une semaine seulement avant la clôture du vote par bulletin. “Un cafouillage de l’entreprise sous-traitante et de la MSA qui ne tient pas ses fichiers à jour” peste un représentant syndical. Des anomalies qui somme toute ne remettent pas en cause le résultat final : 1140 voix pour la FDSEA/JA ; 443 voix pour la Coordination rurale (22,98%) qui décroche deux sièges comme en 2013 au collège des exploitants et un au collège des anciens exploitants ; 259 voix pour la Confédération paysanne (13,43 %) qui conserve son siège. La nouvelle liste Avenir Agricole présentée comme apolitique obtient une place avec 86 voix (4,46%). “On a créé l’ouverture” commente Anne-Sophie de Verchère, réjouie d’avoir “un œil et une oreille” dans la prochaine composition.
Nathalie Barbe

Nathalie Barbe

Voir plus

Le journal
10 juillet 2020 - N° 28
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche