Publié le
Vendredi 11 avril 2014

Discours de politique générale : vu de la Mayenne, “c'est flou”


="text-align:>


"C’est le flou, toujours pas de cap pour le pays !” dénonce le député UMP de la Mayenne Guillaume Chevrollier. “Nous avons assisté à une énumération vague d’objectifs mais malheureusement aucun financement n’accompagne les baisses de charge et les économies à faire ne sont pas précisées. La famille et la ruralité sont les deux oubliés de ce discours.” Négligence également pointée par Yannick Favennec, député UDI. Il regrette que “le chef du gouvernement n’ait pas, notamment, abordé la question des territoires ruraux, qu’il n’ait pas annoncé vouloir revenir sur la hausse de la TVA dans le bâtiment”.="text-align:>


Clarifier les compétences des Départements

Et il avertit : “La refonte du millefeuille territorial doit reposer sur une réelle concertation des élus locaux”. Le récent redécoupage des cartes cantonales laisse un souvenir amer. “Manuel Valls nous a agacés quand il a redécoupé les cantons comme ministre de l'Intérieur, et ceux qui seront élus en 2015 auront pour mission de fermer la maison !” commente Jean Arthuis, président UDI du conseil général de la Mayenne. “Si on liquide l’institution départementale, qui se chargera de mettre en œuvre l’aide sociale ?” Pour lui, plutôt que de supprimer les Départements, il faudrait clarifier les compétences.

Par ailleurs, il craint que les allégements de charge sur le SMIC n'incite à tirer les salaires vers le bas. Insistant sur l'absence de précision sur les financements, il estime que ce discours, “c'est de la communication, de l'esbroufe.”

="text-align:>

Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
10 juillet 2020 - N° 28
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche