Publié le
Mardi 4 août 2020

Déserts vétérinaires : la canine prend le pas sur la rurale

Les cabinets vétérinaires pour animaux de compagnie attirent (ici à Château-Gontier).
Article réservé aux abonnés

La désertification médicale n’inquiète pas que pour la santé des populations. Chez les vétérinaires, cela devient une préoccupation croissante. Le nombre de diplômés augmente pourtant. Mais les praticiens choisissent de moins en moins les contraintes de l’élevage. C’est le serpent qui se mord la queue, explique le président du syndicat national, Laurent Perrin.

"S’il y a suffisamment de vétérinaires formés aujourd’hui ? Le nombre de vétérinaires en exercice libéral augmente (+2,45 % en quatre ans). La création de déserts est plus liée aux décisions des vétérinaires, qui choisissent toujours moins d’exercer en rural", résume Laurent Perrin, président du SNVEL, le syndicat national des vétérinaires en exercice libéral.

L’Atlas démographique vétérinaire qui vient de...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 7 août 2020 - N° 32
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche