Publié le
Dimanche 1 novembre 2020

Des végétaux pour consolider les berges de la rivière

Des rondins de châtaigniers, quatre espèces de saules, les étudiants de CFPPA du Fresne n’ont utilisé que du végétal local...
Des rondins de châtaigniers, quatre espèces de saules, les étudiants de CFPPA du Fresne n’ont utilisé que du végétal local pour le chantier qu’ils ont conduit. (photo conseil départemental de Maine-et-Loire)
Article réservé aux abonnés

Fini le béton, place aux végétaux, pour réparer l’érosion des berges de la Mayenne. Le Département Maine-et-Loire expérimente le génie végétal : moins coûteux et plus écologique. Et les résultats sont concluants, pour l’instant.

C’est un aménagement rare. Sur 56 mètres de long, les berges de la Mayenne sont consolidées uniquement avec des végétaux, à Pruillé, à 20 kilomètres au nord d’Angers. Cela s’appelle le génie végétal. "On est sur une expérience, là", prévient Olivier Ziberlin, le professeur qui encadre les stagiaires techniciens en génie écologique du Centre de formation du Fresne, à Angers. Le travail est entièrement conduit par...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 30 octobre 2020 - N° 44
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter

Voir plus

Le journal
20 novembre 2020 - N° 47
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche