Publié le
Vendredi 29 août 2014

Crédits Feader : la Région va devoir arbitrer

“Dans une région comme la nôtre, très diverse sur le plan agricole, les besoins sont extrêmement importants dans beaucoup de secteurs mais il y a eu des choix à faire”, explique Dominique Tremblay.
“Dans une région comme la nôtre, très diverse sur le plan agricole, les besoins sont extrêmement importants dans beaucoup de secteurs mais il y a eu des choix à faire”, explique Dominique Tremblay.

Le doublement des crédits Feader à 457 millions d’euros, pour 2014-2020, se fait sous le pilotage de la Région, avec un appui technique des services de l'Etat.


="text-align:>

Depuis de nombreux mois, réunions de travail et consultations des acteurs agricoles se sont enchaînées à un rythme soutenu. Le 25  juin, un séminaire régional d'échanges a été organisé à Nantes. Et début juillet, le conseil régional a transmis à Bruxelles une version finalisée du programme. L'objectif est d'être opérationnel début 2015. Le plan de la Région, dont la maquette financière a été transmise à la Commission européenne, s'appuie sur cinq grandes orientations stratégiques.="text-align:>

Un calendrier serré


“Nos travaux se sont déroulés dans un esprit constructif”,indique Dominique Tremblay, l'élu régional chargé de l'agriculture qui porte ce dossier. “Nous sommes maintenant dans la phase de co-construction avec les acteurs des filières agricoles. Il s'agit d'une étape sensible pour faire les derniers arbitrages. Notre objectif est de présenter le 6  décembre à la Commission européenne les appels à projets définitifs.” La difficulté, c'est la conformité des cahiers des charges avec les directives de Bruxelles et le respect des objectifs de performance de l'UE. Le premier appel d'offres est prévu pour le 31  janvier 2015 et il y en aura trois par an.

Le projet régional a été bâti dans un souci de cohérence avec les politiques déjà engagées. “Dans une région comme la nôtre très diverse sur le plan agricole, les besoins sont extrêmement importants dans beaucoup de secteurs mais il y a eu des choix à faire”, poursuit Dominique Tremblay. “A lui seul, le Feader ne sera pas la réponse. Notre rôle, c'est de tracer les orientations en respectant les équilibres macro-économiques.”

Pas de rallonge budgétaire pour les actions 2014


Dans l'attente de l'adoption définitive du programme, le financement des actions sur 2014 se poursuit pour un certain nombre de mesures, notamment la modernisation des bâtiments d'élevage. Le premier appel à projets date du mois d'avril, le second est en cours. “Les crédits qui seront consommés cette année seront prix sur l'enveloppe de 2014-2020”, note le vice-président de la Région. “On met sur la table d'importants financements pour les bâtiments d'élevage, dans un esprit de sécurisation des filières.”

“Nous sommes beaucoup intervenus sur le développement économique régional” explique Phlippe Jehan, qui a participé aux discussions au titre de la chambre régionale d'Agriculture. “Les aides aux producteurs de volailles et de porcs n'étaient pas acquises d'avance ! On a fait valoir que pour faire tourner l'industrie agroalimentaire, il fallait des éleveurs.” Le bilan agroécologique d’entrée continue de faire discussion. Il s'agit de faire un état des lieux par exploitation, car les financements européens ont pour but d'amener une amélioration.

A la Confédération paysanne, c'est plutôt la satisfaction qui l'emporte aussi. “Au départ, on craignait que les financements aillent au développement de l'agriculture agro-industrielle et une remise en cause du maintien de la bio” lance Dominique Lebreton. “On a pu faire valoir nos idées. Même si le projet régional ne porte pas une vraie rupture, orienter l'élevage vers les signes de qualité et le sans OGM va dans le bon sens. Pour que les gens fassent évoluer leur système, on demande un bilan économique, social et environnemental en contrepartie des aides versées.” Le syndicat sera aussi vigilant quant au contenu des mesures systèmes (MAEC).

Christian Evon


="text-align:>

Christian Evon

Voir plus

Le journal
7 août 2020 - N° 32
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche