Publié le
Mercredi 20 mai 2020

Contre les coups de chaud, des solutions simples existent pour aménager les bâtiments

Bâtiment génisses très ouvert au Gaec Alliance élevage à Jallais (Maine-et-Loire). “Il faut oublier l’idée du bâtiment fermé, qui protège et garder l’idée plutôt d’un bâtiment parasol”, préconise l’Institut de l’élevage.
Bâtiment génisses très ouvert au Gaec Alliance élevage à Jallais (Maine-et-Loire). “Il faut oublier l’idée du bâtiment fermé, qui protège et garder l’idée plutôt d’un bâtiment parasol”, préconise l’Institut de l’élevage.
Article réservé aux abonnés

Pour rafraîchir les vaches en période de canicule, il faut ventiler. Cela passe notamment par davantage d’ouvertures et quelques équipements.

Une bonne circulation d’air, à vitesse suffisamment élevée, permet de réduire significativement les effets d’une forte chaleur. “En ventilation naturelle, dans nos régions de l’Ouest, on va pouvoir résister aux canicules à répétition”, rassure Jacques Capdeville, responsable projet bâtiments d’élevage à l’Institut de l’Elevage. Mieux faire circuler l’air est la première des pistes.

Avant de se lancer dans l’achat d’un équipement, il convient de raisonner par rapport aux possibilités de son bâtiment. “S’il est très large et en fond de vallée, on aura du mal à se passer de ventilation mécanique, mais si c’est un bâtiment étroit bien exposé aux vents, il est possible de se contenter de simples ouvertures”, explique Bertrand Fagoo,...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 22 mai 2020 - N° 21
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
30 octobre 2020 - N° 44
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche