Publié le
Vendredi 24 juin 2016

Comment le Maine-et-Loire veut faciliter le développement de la méthanisation

Le département s'est doté d'un schéma de développement de la méthanisation. C'est à la fois un guide pour les porteurs de projets et un précieux outil répertoriant les gisements et débouchés potentiels sous forme cartographique.

C'est un schéma de 165 pages qui pose les bases du développement de la filière méthanisation en Maine-et-Loire. Car le département a quelques ambitions en la matière : “Objectif 30 % des effluents vers la méthanisation d'ici 2030”, avec 25 nouveaux projets à faire émerger.

Le document a été réalisé par la chambre d'Agriculture sur demande du conseil départemental. Il aura fallu un an de réunions et de collecte de données auprès de divers organismes tels que GrDF, l'Ademe, Aile ou encore le syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire pour le rédiger.

On compte 48 unités en fonctionnement dans la région contre 18 cinq ans auparavant. Il y en a neuf en Maine-et-Loire et quinze en projet. Si le schéma dresse cet inventaire, c'est parce qu’“il est indispensable d'intégrer cette approche territoriale de l'existant pour identifier les critères de pertinence pour le développement de projets supplémentaires”. Sans un tel document, “le risque serait que certains projets se concurrencent”, indique Stéphane Boireau, directeur de l'antenne des Mauges de la chambre d'Agriculture (CRDAM). Il faut évidemment à tout prix sécuriser les approvisionnements.

Antoine Humeau


L'intégralité de l'article dans notre édition du 24 juin 2016.

Antoine Humeau

Voir plus

Le journal
3 juillet 2020 - N° 27
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche