Publié le
Vendredi 1 novembre 2013

Chimirec : délibéré le 18 décembre

Lundi 28 octobre, le tribunal correctionnel de Paris a requis huit mois avec sursis et 20 000 euros d'amende ont été requis contre Jean Fixot, PDG du groupe Chimirec. Celui-ci est soupçonné - avec six cadres ou ex-cadres du groupe- d'avoir éliminé "de façon irrégulière" des déchets par la dilution d'huiles polluées aux PCB.

La procureure a requis des amendes de 100 000 euros contre trois sociétés du groupe (SAS Chimirec Est, Chimirec SAS et SA Aprochim). Concernant les cadres, elle a réclamé trois mois avec sursis et 10 000 euros d'amende contre l'ex-président d'Aprochim, Didier Routa. Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 18 décembre. 

Le 29 octobre, à Angers se tenait la suite du procès de deux salariés, poursuivis par Aprochim pour diffamation. En première instance, le tribunal correctionnel de Laval avait relaxé Dominique Gautier et Stéphane Picrouillère. Aprochim avait fait appel. La Cour d’appel d’Angers rendra son arrêt le 28 novembre.

Voir plus

Le journal
7 août 2020 - N° 32
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche