Publié le
Vendredi 2 août 2013

Ces anciennes “travailleuses de l’ombre”

Ces anciennes “travailleuses 
de l’ombre” En 50 ans, les tracteurs ont repeuplé les campagnes au détriment des chevaux, tandis que les robots ont remplacé la traite manuelle. Les évolutions technologiques ont modifié les modes de travail mais aussi les rapports humains. Dans cette marche en avant, les femmes ont joué un rôle primordial, mais ont longtemps dû patienter pour obtenir la reconnaissance institutionnelle de leur statut d’agricultrice, puis de chef d’exploitation. Etre au four et au moulin, tenir les cordons de la bourse sans avoir leur mot à dire, tel était le quotidien de ces “travailleuses de l’ombre”, comme les nomme Christian Nicourt, docteur en histoire (1). Aujourd’hui, elles sont parvenues à s’imposer dans un monde agricole très masculin. Et les nouvelles générations comptent bien préserver cette place acquise. Toutes celles dont nous avons recueilli le témoignage s’accordent à dire qu’elles “n’ont rien à prouver”.

Voir plus

Le journal
29 mai 2020 - N° 22
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche