Publié le
Samedi 12 septembre 2020

Ce que révèle l’enquête sur les inégalités homme - femme

Emilie Serpossian (2e en partant de la droite), animatrice agriculture durable au Civam 44	: “Chacune et chacun peut devenir acteur du changement.”
Emilie Serpossian (2e en partant de la droite), animatrice agriculture durable au Civam 44 : “Chacune et chacun peut devenir acteur du changement.”
Article réservé aux abonnés

En Loire-Atlantique, les adhérents des Civam Défis et Gradel s’émancipent de certains schémas genrés, ancrés dans le milieu agricole. Mais des inégalités persistent entre femmes et hommes, à la fois dans la vie familiale et professionnelle, révèle une enquête.

Pilotée par le groupe femmes de la fédération des Civam de Loire-Atlantique, l’enquête des adhérents portant sur l’état des lieux des agriculteurs du réseau et de leur conjoint a été présentée le 4 septembre à Blain, sur la ferme de Françoise et Luc Pavageau.

“L’objectif de l’étude est d’interroger collectivement des fonctionnements de fermes plus ou moins genrés et d’engager une réflexion collective de déconstruction des stéréotypes de genre, rappelle l’animatrice agriculture durable au Civam 44, Emilie Serpossian. Ainsi, il sera possible...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 11 septembre 2020 - N° 37
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter

Voir plus

Le journal
25 septembre 2020 - N° 39
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche