Publié le
Jeudi 29 octobre 2020

Cartel du jambon : faux et menaces sur l’emploi

La Cooperl continue de clamer son innocence et réclame que le paiement de l'amende soit mis en attente. photo Archives
La Cooperl continue de clamer son innocence et réclame que le paiement de l'amende soit mis en attente. photo Archives
Article réservé aux abonnés

Les rebondissements continuent dans l’affaire du cartel des jambons tant sur le plan judiciaire qu’économique.

Je ne fais pas de chantage, nous jouons notre survie", a tonné Emmanuel Commault, directeur général de la Cooperl devant la presse. La coopérative bretonne assure que si la sanction de 35,5 millions d’euros prononcée par l’Autorité de la concurrence pour entente sur les prix dans le cadre du cartel des jambons venait à être mise à exécution (ce qu’elle craint pour la fin de mois), elle devra faire face à une restructuration. Comprendre : fermeture d’usines, arrêt des...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 30 octobre 2020 - N° 44
(Version numérique 1,90 €)
Déjà abonné ?Se connecter

Voir plus

Le journal
27 novembre 2020 - N° 48
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche