Publié le
Vendredi 11 avril 2014

Campagne laitière : la der des ders

C'est parti pour la dernière campagne laitière avant l'abolition des quotas, avant de plonger dans le grand bain de la libéralisation mondiale. “L'un des enjeux à court terme, estime Yves Gaslain, analyste chez Unigrains, c'est une hausse du prix indispensable”. Mais impossible de dire, à quelques mois, combien pourront être payés les producteurs. Les perspectives sont de plus en plus difficiles à dessiner, expliquent les économistes et dirigeants d’entreprises. Dans son dernier rapport prospectif, la Commission européenne prévoit une stabilité des prix à dix ans, compte tenu des marchés mondiaux. Rien ne garantit toutefois, qu'il n'y ait pas de surproduction temporaire.
Dans l'ensemble, les producteurs de l'Ouest semblent plutôt confiants en leur avenir — à en croire les investissements, la production en cours, les jeunes qui s'installent. Les entreprises, elles, se rapprochent pour renforcer leur mix-produit. Leur volonté est aussi de lisser la production sur l'année. On ne devrait donc plus parler de “campagne”, à partir de l'an prochain.
Frédéric Gérard


Frédéric Gérard

Voir plus

Le journal
7 août 2020 - N° 32
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche