Publié le
Samedi 30 mai 2020

Bulletin de santé du végétal : cette semaine, un oeil sur...

• Céréales : toujours des insectes

Les stades varient de fin floraison à grain laiteux et les grains sont formés sur près de 90 % des parcelles. Les stades au sein d'une même parcelle sont souvent hétérogènes. Des pucerons du feuillage et sur épis sont visibles sur quelques-unes. Le temps ensoleillé est favorable aux auxiliaires : coccinelles, syrphes, micro-hyménoptères parasitoïdes. La période de risque va de la sortie des épis au stade grain pâteux. Le seuil de risque se situe à partir d'un épi colonisé sur deux par des pucerons (50 % d'épis touchés) dans la parcelle. L'apparition de cécidomyies est favorisée par des conditions climatiques orageuses. A partir du moment où il y a un risque, même faible, il faut positionner des cuvettes jaunes. La période de risque va de début floraison à fin floraison.

 • Céréales : attention aux maladies foliaires 

Avec la floraison, la fusariose des épis est la dernière maladie avant la récolte pour laquelle une intervention peut être nécessaire. Selon la sensibilité variétale et le risque agronomique de la parcelle, des contaminations peuvent avoir lieu si les conditions climatiques encadrant la période de floraison sont instables : pluies importantes et forte humidité de l’air. La majorité des parcelles sont en période de risque car les pluies autour de la floraison ont été très favorables à la maladie. Le risque fusariose sur vos parcelles peut être calculé à l'aide de la grille Arvalis.

Toujours au chapitre maladies foliaires, la Rhynchosporiose est présente sur une parcelle d'orge en Sarthe, où des symptômes sont observés sur 100% des F3, 60% des F2 et 20% des F1. La Septoriose est signalée dans 12 des 26 parcelles renseignées. L’intensité des symptômes est variable entre les parcelles, avec jusqu’à 100 % de la surface des F3 touchée. Concernant les maladies du pied, des symptômes de piétin verse sont observés sur deux parcelles de blé tendre et 28 % des plantes en moyenne sont atteintes.

• Colza : surveiller les vols de charançons

Les parcelles sont entre les stades siliques bosselées (G4) et maturation des grains en cours (G5). Si aucune capture n'a été réalisée cette semaine, les débuts de vols de charançons des siliques peuvent avoir lieu à partir de 15°C et sont fréquents à partir de 17°C. Seules les larves sont peu nuisibles (destruction de 4 à 6 graines par siliques). Les piqûres de ce charançon au niveau des siliques constituent une porte d’entrée pour les cécidomyies dont les larves occasionnent la destruction de la silique entière. Rappel : la cuvette doit être comme posée sur la végétation, le fond de la cuvette devant suivre le niveau supérieur.

 • Maïs : le réseau se met en place

25 parcelles de maïs sont renseignées cette semaine. Les stades vont de 2 à 8 feuilles. Les semis se terminent dans la région. Des dégâts d’oiseaux (principalement corvidés) sont signalés sur cinq parcelles de maïs. Hors réseau, de nombreux dégâts de corbeaux sont visibles et les oiseaux sont parfois observés en grand nombre. Des ravageurs du sol peuvent être observés. Des dégâts de taupin sont signalés dans quatre parcelles et des larves de tipules ont aussi été observées, en particulier dans plusieurs parcelles en Mayenne.

 • Tournesol

Les cultures sont au stade 2 premières paires de feuilles étalées et 8 feuilles étalées. Des dégâts d’oiseaux sont signalés sur certaines parcelles en Mayenne. Des ravageurs du sol peuvent aussi être observés. Des larves de tipules sont également signalées. Les conditions ont été moins favorables aux limaces ces derniers jours. Attention au mildiou, dont les contaminations précoces sont les plus dommageables.

• Féverole d'hiver

Située en Maine-et-Loire, la parcelle du réseau est en pleine floraison et les fleurs sont ouvertes sur cinq grappes. Elle est globalement saine. Hors réseau, de la rouille et du botrytis sont observés. Plusieurs symptômes peuvent actuellement être observés sur les féveroles, comme des nécroses et des ascochytoses. Enfin quelques pucerons noirs sont observés.

Plus d'informations sur le BSV n°16

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche