Publié le
Vendredi 24 janvier 2014

Bridor: le préfet autorise l’activité mais revoit le plan d’épandage

Le préfet Philippe Vignes a limité à 15 hectares les surfaces à Bonchamp.

Jeudi dernier, s’est tenue à la préfecture de Laval une réunion portant sur la polémique causée par la nouvelle usine Bridor. Implantée à Louverné, c’est à Bonchamp que l’entreprise est source d’inquiétudes. Les habitants s’opposent aux surfaces d’épandage à proximité de chez eux. Ils jugent ce plan d’épandage ”irrespectueux de l’environnement”, craignent les mauvaises odeurs et suspectent les déchets à épandre de faire courir des risques aux élevages équins. Le préfet Philippe Vignes a donc limité à 15 hectares les surfaces à Bonchamp, restent les parcelles “les plus isolées”. Autre condition qu’il a imposée à Bridor pour délivrer son autorisation d’activité: épandre “prioritairement autour de son site”. Le préfet et Laval Agglo indiquent rechercher “sans délai” des possibilités d’épandage de substitution, d’ici 2017.

Voir plus

Le journal
4 décembre 2020 - N° 49
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche