Publié le
Vendredi 3 avril 2015

Biner avec précision même dans une couverture végétale dense

C'est ce que promet l'entreprise Razol, fabricant de matériel de travail du sol, avec Agrogeovisio®, qui a reçu une citation au

Sima innovation Awards. Cette interface de guidage pour bineuse associe un système de guidage par visionique (ou vision artificielle) à un GPS de précision centimétrique. Elle se compose d'un châssis muni de deux roues porteuses et d'un châssis mobile monté sur glissières. Ce dernier permet la translation de la bineuse en fonction des informations transmises par le boîtier électronique.


Déplacement latéral autonome de la bineuse



Ce guidage en désherbage mécanique est dédié aux cultures en semis monograine (maraîchage, maïs, tournesol et colza). Lors du premier passage sur une culture peu développée (3-4 feuilles), une caméra fait une lecture du sol et différencie les couleurs vert et terre sur deux rangs. Un calculateur matérialise les lignes de semis, procède à la cartographie de la parcelle et enregistre les coordonnées dans le boîtier.

“La cartographie est établie à partir de la végétation présente, pas sur parcelle nue comme pour un guidage de tracteur. Cela accroît la précision de la position de la bineuse dans l’interrang”, argumente Georges Le Bras, directeur commercial de Razol. Des antennes sur la bineuse sont reliées à un réseau GPS sans abonnement, Glonass (1), “

évitant le recours à la technologie RTK”. Aux binages suivants, le système GPS intervient pour corriger la position de l'outil, à partir des informations envoyées par la caméra et des coordonnées enregistrées. Fixée à un attelage trois points intermédiaires, la bineuse est repositionnée pour corriger les écarts de conduite. “

Avec ce système, on est précis même quand il y a beaucoup de couverture végétale ou quand les adventices prennent le dessus sur la culture.”



Adapté à tout matériel de désherbage mécanique



L'interface s'adapte à tous les tracteurs puisqu'elle ne requiert qu'une alimentation hydraulique en double effet et une prise électrique trois plots 12 volts pour alimenter le boitier et les capteurs embarqués. Elle s'attelle sur tous types de bineuse, houe rotative et herse étrille, quelle que soit la marque. Les pré séries Agrogéovisio ® seront proposées courant 2015. Le prix est annoncé à 17500 euros pour le châssis et le système d'asservissement, auquel il faudra ajouter 10000 euros pour le GPS et la base de référence.


C'est ce que promet l'entreprise Razol, fabricant de matériel de travail du sol, avec Agrogeovisio®, qui a reçu une citation au

Sima innovation Awards. Cette interface de guidage pour bineuse associe un système de guidage par visionique (ou vision artificielle) à un GPS de précision centimétrique. Elle se compose d'un châssis muni de deux roues porteuses et d'un châssis mobile monté sur glissières. Ce dernier permet la translation de la bineuse en fonction des informations transmises par le boîtier électronique.



Déplacement latéral autonome de la bineuse



Ce guidage en désherbage mécanique est dédié aux cultures en semis monograine (maraîchage, maïs, tournesol et colza). Lors du premier passage sur une culture peu développée (3-4 feuilles), une caméra fait une lecture du sol et différencie les couleurs vert et terre sur deux rangs. Un calculateur matérialise les lignes de semis, procède à la cartographie de la parcelle et enregistre les coordonnées dans le boîtier.

“La cartographie est établie à partir de la végétation présente, pas sur parcelle nue comme pour un guidage de tracteur. Cela accroît la précision de la position de la bineuse dans l’interrang”, argumente Georges Le Bras, directeur commercial de Razol. Des antennes sur la bineuse sont reliées à un réseau GPS sans abonnement, Glonass (1), “

évitant le recours à la technologie RTK”. Aux binages suivants, le système GPS intervient pour corriger la position de l'outil, à partir des informations envoyées par la caméra et des coordonnées enregistrées. Fixée à un attelage trois points intermédiaires, la bineuse est repositionnée pour corriger les écarts de conduite. “

Avec ce système, on est précis même quand il y a beaucoup de couverture végétale ou quand les adventices prennent le dessus sur la culture.”



Adapté à tout matériel de désherbage mécanique



L'interface s'adapte à tous les tracteurs puisqu'elle ne requiert qu'une alimentation hydraulique en double effet et une prise électrique trois plots 12 volts pour alimenter le boitier et les capteurs embarqués. Elle s'attelle sur tous types de bineuse, houe rotative et herse étrille, quelle que soit la marque. Les pré séries Agrogéovisio ® seront proposées courant 2015. Le prix est annoncé à 17500 euros pour le châssis et le système d'asservissement, auquel il faudra ajouter 10000 euros pour le GPS et la base de référence.


C'est ce que promet l'entreprise Razol, fabricant de matériel de travail du sol, avec Agrogeovisio®, qui a reçu une citation au

Sima innovation Awards. Cette interface de guidage pour bineuse associe un système de guidage par visionique (ou vision artificielle) à un GPS de précision centimétrique. Elle se compose d'un châssis muni de deux roues porteuses et d'un châssis mobile monté sur glissières. Ce dernier permet la translation de la bineuse en fonction des informations transmises par le boîtier électronique.



Déplacement latéral autonome de la bineuse



Ce guidage en désherbage mécanique est dédié aux cultures en semis monograine (maraîchage, maïs, tournesol et colza). Lors du premier passage sur une culture peu développée (3-4 feuilles), une caméra fait une lecture du sol et différencie les couleurs vert et terre sur deux rangs. Un calculateur matérialise les lignes de semis, procède à la cartographie de la parcelle et enregistre les coordonnées dans le boîtier.

“La cartographie est établie à partir de la végétation présente, pas sur parcelle nue comme pour un guidage de tracteur. Cela accroît la précision de la position de la bineuse dans l’interrang”, argumente Georges Le Bras, directeur commercial de Razol. Des antennes sur la bineuse sont reliées à un réseau GPS sans abonnement, Glonass (1), “

évitant le recours à la technologie RTK”. Aux binages suivants, le système GPS intervient pour corriger la position de l'outil, à partir des informations envoyées par la caméra et des coordonnées enregistrées. Fixée à un attelage trois points intermédiaires, la bineuse est repositionnée pour corriger les écarts de conduite. “

Avec ce système, on est précis même quand il y a beaucoup de couverture végétale ou quand les adventices prennent le dessus sur la culture.”



Adapté à tout matériel de désherbage mécanique



L'interface s'adapte à tous les tracteurs puisqu'elle ne requiert qu'une alimentation hydraulique en double effet et une prise électrique trois plots 12 volts pour alimenter le boitier et les capteurs embarqués. Elle s'attelle sur tous types de bineuse, houe rotative et herse étrille, quelle que soit la marque. Les pré séries Agrogéovisio ® seront proposées courant 2015. Le prix est annoncé à 17500 euros pour le châssis et le système d'asservissement, auquel il faudra ajouter 10000 euros pour le GPS et la base de référence.


C'est ce que promet l'entreprise Razol, fabricant de matériel de travail du sol, avec Agrogeovisio®, qui a reçu une citation au

Sima innovation Awards. Cette interface de guidage pour bineuse associe un système de guidage par visionique (ou vision artificielle) à un GPS de précision centimétrique. Elle se compose d'un châssis muni de deux roues porteuses et d'un châssis mobile monté sur glissières. Ce dernier permet la translation de la bineuse en fonction des informations transmises par le boîtier électronique.



Déplacement latéral autonome de la bineuse



Ce guidage en désherbage mécanique est dédié aux cultures en semis monograine (maraîchage, maïs, tournesol et colza). Lors du premier passage sur une culture peu développée (3-4 feuilles), une caméra fait une lecture du sol et différencie les couleurs vert et terre sur deux rangs. Un calculateur matérialise les lignes de semis, procède à la cartographie de la parcelle et enregistre les coordonnées dans le boîtier.

“La cartographie est établie à partir de la végétation présente, pas sur parcelle nue comme pour un guidage de tracteur. Cela accroît la précision de la position de la bineuse dans l’interrang”, argumente Georges Le Bras, directeur commercial de Razol. Des antennes sur la bineuse sont reliées à un réseau GPS sans abonnement, Glonass (1), “

évitant le recours à la technologie RTK”. Aux binages suivants, le système GPS intervient pour corriger la position de l'outil, à partir des informations envoyées par la caméra et des coordonnées enregistrées. Fixée à un attelage trois points intermédiaires, la bineuse est repositionnée pour corriger les écarts de conduite. “

Avec ce système, on est précis même quand il y a beaucoup de couverture végétale ou quand les adventices prennent le dessus sur la culture.”



Adapté à tout matériel de désherbage mécanique



L'interface s'adapte à tous les tracteurs puisqu'elle ne requiert qu'une alimentation hydraulique en double effet et une prise électrique trois plots 12 volts pour alimenter le boitier et les capteurs embarqués. Elle s'attelle sur tous types de bineuse, houe rotative et herse étrille, quelle que soit la marque. Les pré séries Agrogéovisio ® seront proposées courant 2015. Le prix est annoncé à 17500 euros pour le châssis et le système d'asservissement, auquel il faudra ajouter 10000 euros pour le GPS et la base de référence.


Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche