Publié le
Vendredi 7 mars 2014

Avec un sécheur neuf, la Codema va redémarrer la presse à balles

Le nouveau sécheur est en cours de montage. Les premiers essais doivent démarrer avant la ‚n du mois. Hervé Lhotellier s’attend à une progression de l’activité, grâce à la presse à balles, et parce que la luzerne a le vent en poupe (coût du soja, aides Pac, vertus environnementales).
Le nouveau sécheur est en cours de montage. Les premiers essais doivent démarrer avant la ‚n du mois. Hervé Lhotellier s’attend à une progression de l’activité, grâce à la presse à balles, et parce que la luzerne a le vent en poupe (coût du soja, aides Pac, vertus environnementales).

="text-align:>

="text-align:>

En juin dernier, un incendie avait détruit le sécheur basse température de la Coopérative de déshydratation de la Mayenne, à Changé. Le nouveau sécheur est en cours d’assemblage et devrait commencer à tourner début avril. Le process diffère légèrement. Le tapis est plus large (7  m au lieu de 4) et n’effectuera qu’un seul passage (au lieu de deux). Celui-ci fonctionnera à plus basse température que le précédent (85 °C au lieu de 150/200 °C). La vapeur d’eau fournie Séché Environnement sera transformée en eau chaude, qui circulera dans un échangeur, permettant de chauffer l’air insufflé. Cet air chaud sera aspiré pour être utilisé une seconde fois à un autre niveau du tapis sécheur. Cela permet des économies

d’énergie.

Avec la presse à balles, de la luzerne en brins longs


Conséquence directe : la presse à balles installée l’année dernière, et en chômage technique depuis l’incendie, va pouvoir reprendre son activité.

“La balle permet de garder des brins de luzerne longs (jusqu’à 4,5 cm). Cette fibre est un atout pour la rumination” décrit le président Hervé Lhotellier. La balle se stocke et se manipule aussi facilement qu’une botte de foin. “On récupère les fines. On les granule et on les réincorpore. Ainsi, il n’y a pas de poussière.”


Rémi Hagel


Réunions de secteur à 10h : Cossé-le-Vivien, le 11 mars (salle St Exupéry) ; Parné-sur-Roc, le 12 mars (salle des Chardonnerets) ; Martigné, le 14 mars (salle des loisirs) ; La Baconnière, le 18 mars (salle des loisirs).


="text-align:>
Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
18 décembre 2020 - N° 51 - Notre dernier numéro
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche