Publié le
Vendredi 31 mai 2013

Aujourd'hui la forêt se jardine

809hr.jpg
809hr.jpg

Le lycée de la Germinière accueillait, le 27 mai, Nicolas Luigi, délégué national de Prosylva France, et invitait le public intéressé à se joindre aux élèves du BTSA Gestion forestière pour découvrir une sylviculture plus exigeante mais aussi plus productive.

Le réseau Pro Silva défend une gestion continue de la foret, par des prélèvements bien ciblés plus fréquents mais aussi plus modestes en volume. Pas question de prélever plus de 25 % du bois disponible à chaque intervention. Ainsi, plutôt que d'attendre que les bois soient arrivés à la taille voulue pour tout récolter d'un coup, selon la méthode classique, la sylviculture irrégulière (ou sylviculture en gestion continue) que défend Pro Silva, préfère intervenir beaucoup plus régulièrement dans la limite de la rentabilité. Cette conduite peut sembler découler du bon sens, mais il y a 25 ans, elle était proscrite et interdite d'enseignement dans les écoles. Aujourd'hui, les idées ont fait leur chemin et cette gestion de la forêt se développe partout en Europe et en France.

De nombreux avantages

Le premier intérêt de ce type de conduite est qu'il s'adapte bien à la petite propriété qui est très majoritaire en France. On réalise les prélèvements plus souvent : le revenu est plus régulier et après une coupe, la forêt ne repart pas d'une valeur zéro. On préserve l'écosystème : la forêt garde son équilibre et poursuit sa croissance sans à coups. On favorise le bois de qualité : les meilleurs arbres vont fournir la qualité visée. “Il est moins risqué de produire le même volume de bois sur un petit nombre de gros arbres que sur un plus grand nombre d'arbres moyens,” affirme Nicolas Luigi, “car la qualité reste liée au diamètre des troncs d'une part et que les gros arbres ont davantage tendance à se coucher en cas de tempête -et restent donc exploitables- alors que des arbres moyens pourront davantage se casser par le milieu et perdre ainsi leur valeur.” Et puis, chose qui compte de plus en plus, ce type d'exploitation de la forêt ne déchaîne plus la colère des riverains qui détestent qu'on touche à leur paysage.


www.prosilva.fr

Voir plus

Le journal
18 septembre 2020 - N° 38
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche