Publié le
Vendredi 6 novembre 2020

Au Min de Nantes, le producteur local a plus que jamais la cote

Au Min, les clients cherchent de plus en plus de produits locaux.
Au Min, les clients cherchent de plus en plus de produits locaux.
Article réservé aux abonnés

Les confinements successifs ont renforcé la volonté du Min de s’afficher comme un nouveau débouché pour les producteurs locaux. Entretien avec le directeur, Amaury Hanotaux.

Au Min, deux grands secteurs sont durement impactés par les confinements : l’horticulture et les "cash & carry", ou fournisseurs spécialisés dans la restauration hors domicile (RHD). "Mais par rapport au premier confinement, on observe quand même que l’activité continue, un peu", souligne le directeur. "Les entreprises souffrent, c’est évident. Mais je n’ai pas encore d’alerte de grosse défaillance."

Certains...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 6 novembre 2020 - N° 45
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
20 novembre 2020 - N° 47
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche