Publié le
Mercredi 21 octobre 2020

Assurance paramétrique ou indicielle : bien caler ses indices

Les contrats d’assurance paramétrique sont notamment pensés pour les cultures soumises aux accidents climatiques localisés, comme le gel.
Les contrats d’assurance paramétrique sont notamment pensés pour les cultures soumises aux accidents climatiques localisés, comme le gel.
Article réservé aux abonnés

Depuis que les stations météo connectées se font une place dans les parcelles, les assurances peuvent s’appuyer sur des données au plus près des plantes pour déclencher une indemnisation. Mode d’emploi.

Depuis une dizaine d’années, les stations météo connectées fournissent un suivi au plus près des cultures. C’est sur leur généralisation que les assureurs s’appuient pour proposer, depuis cinq à six ans, une nouvelle forme d’assurances : les assurances indicielles dites également paramétriques. Ils disposent ainsi de données fiables pour mesurer un aléa climatique impactant la récolte, même très en amont. C’est le cas par exemple du gel mi ou fin avril sur la floraison des arbres fruitiers. "Bien...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 23 octobre 2020 - N° 43
(Version numérique 1,90 €)
Déjà abonné ?Se connecter

Voir plus

Le journal
27 novembre 2020 - N° 48
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche