Publié le
Vendredi 16 octobre 2015

Agir au quotidien

Comme toute activité, l’agriculture participe au réchauffement climatique : en France, 18 % des émissions de GES sont d’origine agricole. Mais les solutions s’y trouvent aussi : en augmentant le stockage du carbone dans les sols.
Comme toute activité, l’agriculture participe au réchauffement climatique : en France, 18 % des émissions de GES sont d’origine agricole. Mais les solutions s’y trouvent aussi : en augmentant le stockage du carbone dans les sols.

“Ce n’est pas parce que c’est l’année du climat qu’on doit en parler plus que d’habitude”, estime Jean-Jacques René, élu à la chambre d’agriculture de Côtes-d’Armor, introduisant une conférence sur le sujet. Mais de fait, Cop 21 sera un tel événement que les médias du monde entier seront tournés vers Paris, à partir du 30  novembre.

Pour les agriculteurs de l’Ouest, le climat n’est peut-être pas une priorité aujourd’hui. “Il est difficile de parler de ce sujet en période de crise des productions animales” constatait le Breton, au Space. Et pourtant, c’est un sujet qui devient capital. “On sent que les choses bougent, les dates de semis et de récolte évoluent.”

L’agriculture est impactée. L’agriculture contribue aussi aux émissions de gaz à effet de serre. Et l’agriculture en prend conscience, et se prend en main. “Ce n’est pas parce que c’est l’année du climat qu’on doit en parler plus que d’habitude.” Effectivement, il faut en parler, et agir, tous les jours, ni plus ni moins.

Rémi Hagel

A lire dans notre édition du 16 octobre

Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
10 juillet 2020 - N° 28
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche