Publié le
Lundi 4 décembre 2017

“Au Brésil, ils sortent le pulvé vingt fois par an ! Les résistances se développent”

Michael Horsch, est le dirigeant de l’entreprise allemande de matériel Horsch.
Michael Horsch, est le dirigeant de l’entreprise allemande de matériel Horsch.

Michael Horsch, est le dirigeant de l’entreprise allemande de matériel Horsch. Il donnait une conférence en Mayenne le 22  novembre, auprès d’agriculteurs et d’entrepreneurs.

"La nature veut de la diversité.” Ce n’est pas un “Khmer vert” qui le dit, mais un fabriquant de gros outils de travail du sol. “Au Canada, on a réalisé un monstre : un semoir de 24 m, de 80 t, à 800 000 $.” L’agriculteur s’embourbe, il n’en veut plus, mais à qui le vendre ? Peut-être en France ?” On sourit. ="text-align:>


="text-align:>

“Pendant trente ans, j’ai produit des systèmes modernes, que j’ai mis en avant, mais j’ai contribué à réduire la diversité. Sauf qu’un jour, la nature reprend ses droits.” Lui qui voyage cite des exemples à la pelle : “Partout où ils cultivent plus de 50 % de blé dans la SAU, ils pleurent. Les résistances se développent. Au Brésil, il y a dix ans, ils sortaient le pulvé deux fois par an, aujourd’hui c’est vingt fois par an ! Les pesticides ont de moins en moins d’efficacité. Dans le Nebrasaka, il restait des cannes de maïs pas décomposées six mois après la récolte. Depuis qu’ils utilisent des OGM, et traitent beaucoup, il n’y a plus de bactéries dans le sol. Les pratiques sont devenues trop extrêmes. Tous les cultivateurs que je rencontre réfléchissent à s’adapter.” ="text-align:>

="text-align:>

Il prédit que les surfaces en blé vont diminuer en Europe de l’Ouest. ="text-align:>


Rémi Hagel="text-align:>


="text-align:>
Rémi Hagel

Voir plus

Le journal
29 mai 2020 - N° 22
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche