Publié le
Jeudi 23 avril 2020

“30 à 50 % de la farine par 1 kg est importé d’Allemagne”

Les Minoteries du Château, à l'entrée d'Ernée, l'un des cinq moulins à appartenir au groupe Girardeau
Les Minoteries du Château, à l'entrée d'Ernée, l'un des cinq moulins à appartenir au groupe Girardeau
Article réservé aux abonnés

Le confinement a poussé les gens à faire des provisions de produits plus secs, et à se remettre aux fourneaux. Résultat : un déséquilibre brutal de l’offre-demande de la farine en petit conditionnement. Une aubaine pour les meuniers ? Pas forcément.

Ce segment ne représente que “6 % du marché français et 2 % de notre meunerie”, explique ainsi le patron de la Minoterie Girardeau, basée à Boussay, en Loire-Atlantique (propriétaire de cinq autres minoteries, dont les Minoteries du Château, à Ernée, en Mayenne). Les quinze premiers...

Article paru dans "L'Avenir Agricole" du 24 avril 2020 - N° 17
(Version numérique 1,90 €)
(Profitez de tous les avantages abonnés)
Déjà abonné ?Se connecter
Le journal
23 octobre 2020 - N° 43
Actualités
Flash Infos
Agenda
Annonces
Recherche